Joueb.com
Envie de créer un weblog ?
ViaBloga
Le nec plus ultra pour créer un site web.
Débarrassez vous de cette publicité : participez ! :O)

L'association

ASSOCIATION
"AGREDIANCE"
pour
Promouvoir la PAIX

par le
bien-être relationnel,
personnel, conjugal, familial,
scolaire, professionnel, sociétal.

Association loi de 1901 SIRET 52090347700013 CODE APE 8559A

 

agrediance@hotmail.fr

Tel : 06 19 26 61 07

Siège : 812 Chemin de La Ciotat 83150 BANDOL

S'inscrire à la newsletter


Calendrier
Octobre 2019
LunMarMerJeuVenSamDim
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031   

Association pour promouvoir la PAIX
Vendredi (25/10/19)
RENCONTRE N°22
--> Journée internationale de la paix 21 septembre 2019
Mot de la Présidente lors du vernissage (extraits).
Ecrit par Les Membres du Conseil d'Administration , a 12:33 dans la rubrique "La lettre de l'asssociation:Rencontre".
Lire l'article ! (suite de l'article + 0 commentaires)


Jeudi (27/06/19)
RENCONTRE N°20
--> Mot de la Présidente
Mot de la Présidente. (voir l'histoire "La cagoule" dans la rubrique "Contes")

J'ai souhaité relater cette violence vécue par des amis (avec leur accord et leurs noms changés) tant elle est proche des nombreuses histoires que j’ai écoutées de victimes reçues. A chaque fois, c'est l'identité qui est profondément blessée. La violence bouleverse, altère le fonctionnement cérébral qu’il faut soigner (voir sur Internet les conférences de Cyrulnik sur le traumatisme). Mais, en même temps, la frustration de nos besoins d'exister et d'être reconnu génère en nous une extraordinaire force, force à utiliser pour se reconstruire en tant qu’être humain au lieu de la laisser se retourner contre soi quand elle entraîne dépression, maladies, agressivités, victimisation, …
A bientôt ! SSa
Ecrit par Les Membres du Conseil d'Administration , a 19:57 dans la rubrique "La lettre de l'asssociation:Rencontre".
Lire l'article ! (suite de l'article + 0 commentaires)


RENCONTRE N°21
--> Histoire en Mercantour
Histoire en Mercantour. Dans le parc national du Mercantour, véritable cathédrale de nature où la faune et la flore sont les déesses, les humains sont soumis à de nombreuses restrictions dont l’interdiction de cueillir des fleurs, de ramasser des fruits ou des champignons afin de les laisser aux animaux, de camper, de polluer cette belle nature vierge baignée par le soleil méditerranéen. Plusieurs gardes assermentés sont chargés de faire respecter la réglementation et au besoin, de verbaliser les contrevenants.
C'est ainsi qu'un beau jour du mois d'août, Adrien fut intrigué par ce qu'il voyait au loin dans ses jumelles. Un bipède, muni d'un sac à dos et d'une sorte de canne, se baissait régulièrement pour ramasser quelque chose. Piqué à vif dans sa conscience professionnelle, il prévint son collègue et partit prendre le sentier du lac de Vens afin de cueillir ce ou cette contrevenant(e). Malgré son bon entraînement, il lui fallut, le cœur battant, plus d’une bonne heure de marche pour rejoindre une dame aux cheveux blancs accompagnée de son mari. Après s'être présenté, il lui demanda d'ouvrir le sac en plastique accroché à sa ceinture. Posant sa "canne" (qui n'était autre qu'une longue pince pour éviter de se baisser), elle lui montra le contenu de son sac déjà bien rempli. Quel choc pour Adrien ! Ce sac contenait des détritus "oubliés" par des randonneurs : mouchoirs en papier, lingettes, papiers de bonbon ou autres confiseries !!!! Adrien, surpris et stupéfait, s'écria : "oh, pardon madame ! C'est incroyable ce que vous faites ! Mais, n'êtes-vous point découragée parfois?" Elle lui répondit avec un large sourire : - "vous savez, j'ai toujours rêvé de faire des choses extraordinaires dans ma vie ! Alors, même s'il faudra recommencer prochainement, au moins aujourd’hui, certains profiteront de toute cette merveilleuse beauté naturelle, et d'autres auront peut-être quelques scrupules à la polluer… Et moi, en attendant, je me sens importante, utile, heureuse et en harmonie avec l'univers."
Moralité. Quelqu’un a dit que, si chaque habitant de Paris faisait une demie heure de ménage autour de chez lui, ce serait la ville la plus propre du monde ! Ainsi, nous pouvons tous faire en silence un petit quelque chose d’extraordinaire tant pour la propreté que pour la paix.
Ecrit par Les Membres du Conseil d'Administration , a 19:22 dans la rubrique "La lettre de l'asssociation:Rencontre".
Lire l'article ! (suite de l'article + 0 commentaires)


Samedi (02/03/19)
RENCONTRE N°19
--> lettre de février 2019
Mot de la Présidente
Chers amis de la Paix, bonjour.
Lors du dernier groupe de partage « Gérer les agressivités quotidiennes », sans doute en lien avec le climat social, j'ai repensé à cette phrase : "on projette sur l'autre son propre conflit interne, son mal-être". Quelle est l’origine de ce conflit interne? Comment puis-je me situer entre "être moi-même" & "être en relation" avec d'autres ? Comment sortir d’une position de victime pour être acteur dans sa vie ? Sortir des sentiments négatifs : culpabilité, colère, impuissance, vengeance, haine, ... ? Quelles pollutions de violences ou d’agressivités accumulées empêchent la confiance en soi, l'amour de soi ? « Si nous étions en paix en nous-mêmes, ferions-nous la guerre contre les autres ?" (*)
Ceci dit, ce conflit interne ne viendrait-il pas simplement d’une difficulté à s’aimer soi-même, w tel qu’on est, avec ses qualités, ses défauts, ses besoins insatisfaits, ses rêves inachevés, ses émotions, … ?
Depuis dix ans déjà, notre association vous propose des outils, des informations, des réflexions pour développer votre paix intérieure ; et je suis émerveillée de constater combien beaucoup ont ainsi pu découvrir, y compris après de graves violences ou maltraitances, une joie de vivre.
Regarder et aimer la merveille que chacun-e de nous est : quelle libération et quelle source de santé ! wwwwwwwww
Bien cordialement de la part du CA! Et à l’écoute de vos retours. Sylvie Salin
(*) Magda Hollander-Lafon.
Ecrit par Les Membres du Conseil d'Administration , a 21:44 dans la rubrique "La lettre de l'asssociation:Rencontre".
Lire l'article ! (suite de l'article + 0 commentaires)


Mercredi (27/06/18)
RENCONTRE N°18
Mot de la Présidente. Chers amis de la Paix, bonjour.
Ecrit par Les Membres du Conseil d'Administration , a 21:39 dans la rubrique "La lettre de l'asssociation:Rencontre".
Lire l'article ! (suite de l'article + 0 commentaires)


Lundi (04/12/17)
Rencontre numéro 17 novembre 2017
--> R 17
Mot présidente. Chers Amis de la Paix. Deux faits divers similaires mis sur Internet ont retenu mon attention car ils illustrent bien le concept d'Agrédiance. Deux jeunes femmes se sont trouvées confrontées à l'annulation de leur mariage quelques jours avant la noce. Après un gros coup de colère et de chagrin, l'une a choisi de servir le repas de noce à des nécessiteux trouvés par diverses associations plutôt que de perdre la nourriture et le coût payé au traiteur. La décoration en moins, ce fut un super moment et la voilà débarrassée de sa colère par ce beau geste, avec en plus, une bonne image d'elle-même. La seconde a invité le jour J, ses demoiselles d'honneur et ses parents en tenue de noce pour passer sa colère et "repeindre" avec des bombes de couleurs sa robe de mariée. Les photos montrent comment elles ont transformé leurs émotions négatives en une joyeuse partie. La robe, devenue une œuvre d'art, est exposée dans une boutique de robes de mariée et le produit de la vente versé à une association. C'est certainement plus positif que de faire une dépression ou de rester dans un rôle de victime. Dans cette lettre, je dédie ce nouveau conte à tous ceux qui sont enfermés dans une position de victime afin qu'ils pensent à chercher de l'aide pour sortir de cet enfer. Sur demande par mail ou téléphone, la photo du coucher de soleil, la vedette de notre séance d’émerveillement du 21 septembre pour marquer la journée internationale de la paix à Bandol. Nous étions un sympathique groupe de 13 personnes.
Les Membres du CA et moi-même restons à l’écoute de vos réactions, questions, suggestions. Et, comme nous avons très à cœur que le plus grand nombre puisse découvrir notre lettre, pensez à la transmettre à toutes les personnes que vous imaginez être intéressées. Soyez en remerciés par avance. Bonne lecture !

Phrase à méditer : « C’est l’enfant (la personne) qui génère en moi le plus d’agressivité qui a le plus besoin d’être aimée »

Conte du Chevalier et du Ver luisant. Il était une fois un chevalier enfermé dans son malheur. Depuis son enfance, sous prétexte qu’il lui manquait un doigt, il enviait les autres: ses frères et sœurs, ses camarades de classe, les autres chevaliers du roi. Au début de son mariage, sa femme crut ses démonstrations sur ce qu’il lui manquait par rapport aux autres et elle le plaignait. Cependant, un jour, elle se rendit compte qu'il s'enfermait de plus en plus dans son boudoir du donjon. Il finit même par lui demander de faire passer sa nourriture sous la porte qu’elle ne pouvait plus ouvrir. Les jours passant, avec ses plaintes, la pièce s'obscurcit jusqu'au noir complet. De temps en temps, il poussait de grands cris mais personne ne pouvait lui apporter de l'aide car la porte était fermée de l'intérieur. Un jour cependant, l'obscurité fut faiblement éclairée par un ver luisant qui s'était glissé à l'intérieur par une fente de la fenêtre. Intrigué, le chevalier l'observa et se mit même à lui parler de son désespoir d'être en prison. Chaque jour, le ver luisant parcourait quelques centimètres sur le mur, toujours accompagné des paroles du Chevalier. C'est ainsi qu'un beau matin, le ver luisant se glissa sur la clé qui maintenait la porte fermée. La voyant, le Chevalier se précipita dessus. Avec de grands efforts, il la fit tourner et enfin, put voir le jour et retrouver sa famille. SSa le 8 9 17
Moralité : l'enfer est une prison dont la clé est à l'intérieur.

Exercice de Paix intérieure. Se laisser aimer par la vie = goûter tout ce qu'elle m'apporte de bon. Baigner dans l'amour reçu et donné : celui de la couleur du ciel, de la forme des nuages, des odeurs de terre, des fleurs, des couleurs de la vie. L'amour de l'arbre ou de la plante toujours en expansion, celui des amis avec qui
on passe un bon moment, etc....

Citation. « La paix est une nécessité dans la vie de chacun. Ce n'est pas le monde qui a besoin de paix, ce sont les gens. Lorsque les habitants du monde seront en paix, le monde sera en paix. » Prem Rawat, créateur du programme d’éducation pour la paix.
Ecrit par Les Membres du Conseil d'Administration , a 10:49 dans la rubrique "La lettre de l'asssociation:Rencontre".
Lire l'article ! (suite de l'article + 0 commentaires)


Mercredi (28/06/17)

Chers Amis de la Paix, bonjour.

Voici l’été qui arrive : moment de vacances pour beaucoup, de voyages, de découvertes, de disponibilité à soi et aux autres, … C’est le moment idéal pour sentir tout son corps vibrer avec ses cinq sens, son cœur et son esprit ! Moment idéal pour relire (ou lire) les précédentes lettres* et trouver l’exercice de Paix intérieure qui vous convient le mieux ! Tant d’émotions négatives accumulées, tant de peurs font obstacle à notre bien être relationnel ! Alors, pensez à noter les bienfaits apportés en vous et autour de vous, quand vous allez à la rencontre paisible de vous-même.

Bonne lecture et bon ressourcement !   Le CA en sa Présidente Sylvie Salin

Vous souhaitez recevoir dans votre boîte mail la lettre avec ses photos et annexes sous Pdf, envoyez-nous vite votre demande à agrediance@hotmail.fr. Nous nous ferons un plaisir de vous la (ou les si vous souhaitez les anciennes) envoyer.

 

Citations : « Si tu souris, c’est moitié pour ton visage, moitié pour celui d’autrui. La Paix, c’est comme un sourire » disait Epicure, philosophe grec, trois siècles avant Jésus Christ.

Aujourd’hui, beaucoup s’accordent pour parler des bienfaits du sourire pour soi et pour la relation aux autres. Sourire est un acte volontaire qui apporte du calme à l’intérieur de soi, et ce d’autant plus quand on rencontre des difficultés. Alors, trouvons les bienfaits du sourire pour la paix !

Mais, « Foutez-vous la paix ! et commencez à vivre » de Fabrice Midal, philosophe et écrivain. SUPER…. à lire et à méditer !

 

Témoignages : « Un très grand merci Madame de votre accompagnement. J’ai retrouvé le goût de vivre en refleurissant mon balcon. Toutes ces couleurs, ainsi que celles que vous portez, me font énormément de bien ». PJ / « Je repars ce soir avec des outils pour ne pas me laisser engluée par l’agressivité, le pessimisme ambiant et utiliser des gestes pour me dépoussiérer »

 

A découvrir : notre stand au Forum des Associations sur le port de Bandol le samedi 9 septembre de 9h à 18h.

 

Conte du serpent et du paon. Il était une fois un serpent noir qui, pris de peur devant cet animal inconnu, ou envieux de la beauté de ses couleurs, avait mordu un magnifique paon à la patte. Cette blessure lui avait fait si mal qu’il avait hurlé, et hurlé durant longtemps. Au fil du temps, alors que la douleur s'était petit à petit atténuée jusqu'à disparaître, il se rendit compte que, sous l'effet du venin, les couleurs de son plumage avaient perdu leur éclat et s’étaient noircies. Il en devint tout triste. Il s'isola de plus en plus souvent de son groupe afin d’éviter les comparaisons et aussi parce que son humeur le rendait insupportable. Seul, plein de ressentiments, il errait dans la campagne. C'est ainsi qu'il rencontra une taupe incapable de distinguer ses couleurs. Cependant, au son de ses "Léon " désespérés, elle comprit son problème. Elle lui suggéra de super techniques pour se dépolluer du venin. Il lui fallut beaucoup de temps, mais, encouragé par ses progrès, il réussit à retrouver sa majesté. Il réintégra alors son groupe parmi lequel, malgré quelques petites taches noires résiduelles, il trouva une jolie compagne pour fonder une heureuse famille.

Moralités : 1) Quand le diamant de notre paix intérieure est recouvert du poison de la violence, il ne réfléchit que des ombres. 2) Faut-il continuer de souffrir d'avoir souffert ?

« La colère et la haine brouillent la lucidité » Antoine Leiris, auteur de « Vous n’aurez pas ma haine » : comment vivre avec un jeune enfant après la mort de sa femme au Bataclan ?

Ecrit par Les Membres du Conseil d'Administration , a 16:34 dans la rubrique "La lettre de l'asssociation:Rencontre".
Lire l'article ! (suite de l'article + 0 commentaires)


Jeudi (09/03/17)
RENCONTRE N°15

Bonjour Chers Amis de la Paix,

 

2017 avance au rythme des jours. Chaque heure, chaque minute écoulée mérite notre attention pour y mettre de la paix. Nous faisons tous un véritable travail de fourmi et sommes confortés par cette petite phrase de Confucius, philosophe chinois environ 5 siècles avant JC (ci-dessous). Et je repense à une inondation de mon sous-sol due à la conjonction du trou opéré par des fourmis dans le mur et de fortes pluies. C’est si petit une fourmi, si fragile ! Et pourtant, capable de grandes choses ! Seule devant un mur : que puis-je faire ? Mais, avec l’énergie des autres, quelles belles réussites en perspective ! Alors, comme chantait Hugues Aufray : « Debout les gars, réveillez-vous ! Il va falloir en mettre un coup. Cette montagne que tu vois, on en viendra à bout mon gars, …. »  Je vous souhaite la chance de voir en vous, et/ou autour de vous, combien ce travail de fourmi agit quand vous vous accordez chaque jour un tout petit peu de paix intérieure, quelle que soit la technique. C’est un émerveillement pour moi quand j’accompagne des personnes sur ce chemin.

Alors, à bientôt pour de nouvelles idées à partager ! Bonne lecture !

Le CA en sa Présidente Sylvie Salin

  

Petite phrase : "Celui qui déplace la montagne, c'est celui qui commence à enlever les petites pierres." Confucius

 

Agenda. Vendredi 12 mai après-midi, AG suivie d’une animation sur le langage des couleurs et création d’un mandala de la paix avec Sylvaine Magrini, chromothérapeute

 

Conte des lampes à huile. Il était une fois un royaume où, bien qu’il soit obligatoire pour chacun d’avoir une lampe à huile, aucune loi n’obligeait à détenir de l’huile en réserve. C’est ainsi que souvent, des gens se trouvaient prisonniers de sombres ténèbres dont ils ne sortaient difficilement qu’avec l’aide d’un spécialiste. L’idée vint alors de constituer un petit groupe de personnes, afin de faciliter l’achat et la diffusion de l’huile. Pleines d’énergie et d’idées, quelques unes constituèrent une association afin de s’entraider. Très vite,  elles furent rejointes par d’autres pour l’achat groupé d’huile de manière à en avoir toujours en avance. Cependant, quoique beaucoup trouvent l’idée séduisante, le nombre de prévoyantes restait toujours insuffisant pour garantir l’éclairage du royaume lors des obscurités régulières dues aux violences et autres accidents. D’autant que certaines s’engageaient une année, puis, n’ayant peut-être pas encore utilisé toute leur huile, oubliaient de renouveler leur adhésion… Et c’est toute l’ambiance du royaume qui devenait de plus en plus sombre.

Gardant courage, la petite équipe décida alors de mettre sur pied de grandes manifestations publiques afin de sensibiliser plus de personnes à son existence et à son utilité. Moyennant une somme modique, chaque année, tout le monde pouvait acquérir de l’huile afin d’en avoir toujours en réserve, voire pour la partager. Un nombre de plus en plus grand s’engagea à lutter contre les ténèbres. Et c’est ainsi que cette idée fit tache d’huile. Tous les habitants de ce royaume se trouvèrent enfin confiants car bien outillés pour rester dans la lumière et dans la paix.

Moralité : adhérer à un projet collectif, et plus particulièrement le nôtre, permet d’être acteur de paix dans sa vie et dans toute la société.

Ecrit par Les Membres du Conseil d'Administration , a 12:15 dans la rubrique "La lettre de l'asssociation:Rencontre".
Lire l'article ! (suite de l'article + 0 commentaires)


Mercredi (14/12/16)
RENCONTRE N°14
Bonjour chers Amis de la Paix,

Voici décembre et Noël qui revient avec sa paix, ou pour certains, son contraire que j’ai souvent entendu en entretien ou autour de moi. Violence pour les démunis de toute sorte, les isolés, les fâchés, les blessés de la vie, … Tristesse pour ceux qui ont perdu un être cher, surtout dans de graves circonstances. Souffrance pour les victimes de l’hypocrisie. Violence générée par ceux qui ont du mal à gérer leurs insatisfactions dans la course aux cadeaux et leur agressivité.
Alors, à nous tous d’être acteurs de paix en nous et autour de nous pour que Noël soit réellement une fête joyeuse : savoir donner de tendres attentions, de la paix, des gestes de réconciliation et de partage, des sourires, de l’espérance, de la magie, etc…, le tout avec bon cœur afin que Noël demeure toujours un jaillissement de lumières et un émerveillement.
Bonne lecture pour cette Rencontre n° 14 !
Et à l’écoute de vos réactions ou suggestions.
Le CA en sa Présidente Sylvie Salin

Petites phrases. « Si l’énergie de la haine était orientée vers les problèmes urgents, nous pourrions largement améliorer l’état du Monde » Mélanie Laurent (réalisatrice du film « Demain »)
« Il faut racheter le monde par la beauté : beauté du geste, de l'innocence, du sacrifice, de l'idéal » François Cheng (écrivain, poète, calligraphe chinois naturalisé français en 1971, membre du comité d'honneur de la Fondation Chirac, créée pour agir en faveur de la paix dans le monde)

Conte de Noël. Il était une fois un enfant fort capricieux qui était très malheureux le jour de Noël car ses souliers ne contenaient jamais tout ce qu’il voulait. Le matin du 25 décembre devenait son pire cauchemar car en plus, les punitions tombaient devant ses colères et bouderies. Une année, malade dès avant les vacances, il se retrouva à la campagne chez sa grand-mère. Celle-ci lui demanda de l’aide pour confectionner des cartes de vœux, des sablés à mettre en sachets, des étoiles à coller aux fenêtres, des couronnes scintillantes, des bougies parfumées, de menus cadeaux. Les journées étaient si remplies qu’il en oublia sa liste de jouets et même la TV avec toutes ses publicités. Tant et si bien, qu’après avoir vu le plaisir des personnes visitées avec sa grand-mère, il ne pensa plus qu’à la joie qu’aurait chaque membre de sa famille en découvrant ses créations. Plein d’impatience, il attendit le grand moment où il les distribuerait et découvrit ainsi le bonheur de faire plaisir. Tout le monde fut enchanté et lui-même comprit la merveille d’être le Père Noël des autres.
Moralité : Avec des désirs exagérés, l’Être humain se génère d’énormes frustrations et agressivités. « Le plaisir le plus doux est de faire celui des autres » ou « il y a plus de plaisir à donner qu’à recevoir »

Paix intérieure. « Trouver sa paix intérieure et recevoir tout le reste par surcroît ». Certains parmi vous ont expérimenté la vérité de cette phrase lorsqu’au milieu de mille préoccupations, après avoir pris le temps de souffler et de se poser, lesdites préoccupations se sont trouvées réduites. Ou bien, quand surchargés d’obligations à remplir, après une promenade en plein air, ils ont trouvé leur temps allégé. A vous de nous donner votre expérience. Merci et bon Noël !
Ecrit par Les Membres du Conseil d'Administration , a 18:25 dans la rubrique "La lettre de l'asssociation:Rencontre".
Lire l'article ! (suite de l'article + 0 commentaires)


Vendredi (09/09/16)
RENCONTRE N°13

 

Chers Amis de la paix. 

L'autre jour, envahie de différentes colères, je tente de descendre dans mon espace de paix intérieure afin de gérer ces émotions de manière positive* et de retrouver ma sérénité. Mon ancrage au sol par les pieds et ma respiration consciente apaisent progressivement mon agitation. Cela crée en moi une sorte de lâcher-prise et tout d'un coup, une phrase me revient en tête : "Je me sens si seul face à moi-même. La réponse se trouve en moi dit-on ; je ne parviens pas à la trouver. Cela fait trop d’années que cela dure : je ne comprends rien à la vie" a écrit Benoit avant de se suicider (il avait une trentaine d'années)… Et je revois alors tous les élèves de l'école primaire anglaise où allait notre petit-fils, assis par terre en tailleur, les mains sur la tête sertie entre les genoux, en état de méditation intérieure. Je suis convaincue que cette habitude de descendre dans cet espace de paix intérieure est une manière de renouveler son énergie et de trouver des solutions à ses difficultés petites ou grandes. Nous sommes des êtres d'amour et de paix qui nous confondons souvent nous-mêmes avec nos soucis, problèmes, peurs, souffrances ou violences subies. Alors, au travail pour aller à la rencontre de la merveille qui sommeille en nous avec, au besoin, l'aide de quelqu'un ! Benoit n’a pas eu cette chance de voir son agressivité de manière positive afin de reprendre confiance en la vie. Tous les Membres du CA vous souhaitent de belles découvertes durant cet été. Cordialement. Sylvie Salin * ou agrédiante selon le concept de l’association

 

 

Petites phrases : Au plus profond de l'âme, en dessous de la peine, en dessous de toutes les distractions de la vie, se trouve un silence immense, un océan infini de calme que rien ne peut troubler, la propre Paix débordante de la Nature qui "passe l'entendement ". Ce que nous cherchons avec passion, ça et là, au-dessus et au-dehors, nous le trouvons finalement au plus profond de nous-mêmes. R. Bicke 

 

“La race humaine doit sortir des conflits en rejetant la vengeance, l’agression et l’esprit de revanche. Le moyen d’en sortir est l’amour.” Martin Luther King

 

 

Nos découvertes. - « Le petit tapping — L'EFT des enfants !» de Geneviève Gagos, est une manière ludique d’apprendre aux enfants une technique de libération émotionnelle qu’ils peuvent utiliser seuls dès qu’ils ressentent peur, colère, tristesse, douleur, … (à utiliser aussi largement par les parents !)

 

- Livres et CD « Calme et attentif comme une grenouille » d’Eline Snel et/ou « Un cœur tranquille et sage » de Susan Kaiser Greenland aux éditions Les Arènes. Voir sur Internet les autres relaxations proposées pour les

 

 enfants. - « Psychologie de la peur. Craintes, angoisses et phobies » de Christophe André, auteur de « Méditer jour après jour », médecin et psychothérapeute, qui explique comment guérir durablement de nos peurs.

 

- Film : « Le goût des merveilles » de Éric Besnard avec Virginie Efira et Benjamin Lavernhe à savourer même plusieurs fois.

 

 

 

« Vous appréciez un livre, un film ? Vous êtes déçu(e) ?

 

Pensez à nous le dire. Merci 

 

 
 

 

 

Conte du fermier et du cheval

 

Il était une fois un fermier dont le fils avait dressé un magnifique cheval sauvage ramené de la pampa. Tout le monde admirait la force de ce cheval dans les travaux de la ferme. Un proche voisin s’exclama : « Vous avez beaucoup de chance d’être aidé par ce cheval ! » Le fermier répondit : « J’ignore si c'est une bonne ou une mauvaise chose. » Durant l’été suivant, le cheval, piqué par un taon, se cabra et éjecta le fils qui se fit une très mauvaise fracture. « Oh, quelle horreur ! lui dit le voisin, vous aviez raison de dire que cela pouvait être une mauvaise chose. Votre fils vous est désormais inutile pour les moissons ! » Le fermier, impassible, répondit : « J’ignore si c'est une bonne ou une mauvaise chose. » A l’automne, une guerre éclata et tous les jeunes furent envoyés au front sauf le fils du fermier toujours plâtré. Le voisin revînt alors dire : « Vous êtes le seul père du village tranquille pour votre fils ; assurément, vous avez beaucoup de chance ! » Le fermier répondit : « J’ignore si c'est une bonne ou une mauvaise chose. » Pour les besoins de la guerre, tous les chevaux furent réquisitionnés par l’armée et achetés au prix fort. Mais voici que justement, le fermier ne retrouva point le cheval à l’écurie et ne put le vendre. Le voisin vînt lui dire : « Vous êtes vraiment malchanceux car vous auriez pu en tirer un bon prix !» Le fermier répondit : « J’ignore si c'est une bonne ou une mauvaise chose. » Quelques mois plus tard, le cheval réapparut avec une jument sauvage et son poulain. Stupéfait, le voisin revînt alors lui dire : « Décidément, vous avez beaucoup de chance ! Trois chevaux à vous maintenant alors que plus personne n'en possède ! » Le fermier, toujours aussi calme, lui répondit : « J’ignore si c'est une bonne ou une mauvaise chose. » 

 

Conte populaire revisité par SSa 

 

Moralité : Regarder sa vie comme un film et non comme un instantané photographique permet de relativiser les évènements et cultiver sa paix intérieure.  

 

 

 

 

Exercice de paix intérieure. 1) Quelque soit l’exercice proposé, la première chose à se demander est : « ai-je envie, ai-je besoin de paix dans ce que je vis en ce moment ? », « Suis-je victime de ce qui s’agite en moi et/ou autour de moi ? », ou bien, « est-ce que je veux être acteur au milieu de cette agitation ? » Les réponses à ces questions sont la porte d’entrée pour trouver « comment (re)conquérir sa sérénité, sa paix intérieure ? » quelque soit l’exercice utilisé : respiration consciente, méditation, visualisation, …

 

2) Comme le rire est bon pour la santé, que ce soit le rire cérébral provoqué par l’humour ou le rire sans raison généré par le yoga du rire, nous vous souhaitons de beaucoup rire durant cet été, d’augmenter votre capacité à être joyeux, et peut-être de trouver près de chez vous un club du rire. Le rire « sans raison » est le rire du cœur, comme un enfant ; il favorise la pensée positive, réveille la joie de vivre et le bien-être intérieur, augmente le dynamisme. A consommer sans modération !

 

 

Logo des Nations UniesJournée internationale de la paix le 21 septembre.

 

La Journée internationale de la paix a été décidée en 1981 en vertu de la résolution 36/67 de l’Assemblée générale des Nations Unies car la promotion de la paix fait partie des principaux buts de l'Organisation des Nations Unies en vertu de sa Charte.

 

De même que les guerres prennent naissance dans l'esprit des hommes, c'est dans l'esprit des hommes que doivent être élevées les défenses de la paix. Afin de connaître une adhésion unanime, durable et sincère des peuples, la paix doit être établie sur le fondement de la solidarité intellectuelle et morale de l'humanité.

 

Chaque année à travers le monde, on célèbre la Journée internationale de la paix le 21 septembre. L'Assemblée générale a déclaré que cette journée serait consacrée au renforcement de l'idéal de paix, tant au sein des pays et des peuples qu'entre eux.

 

Pour 2016, le thème de cette Journée est le suivant : les objectifs de développement durable, composantes de la paix. Ces objectifs de mettre fin à la pauvreté, de protéger la planète et de garantir la prospérité à tous les êtres humains, font partie intégrante de l’édification de la paix à notre époque, car le développement et la paix sont interdépendants et synergiques.

 

ÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿ

 

Pour ce 21 septembre 2016, chacun de nous est invité à trouver, seul ou avec d’autres, des idées concrètes pour marquer ce moment : marche, fête, animation, rencontre, sensibilisation, … Merci de nous les partager. (Vous pouvez trouver des idées sur Internet )

 

 

ÿ

 

A la demande de quelques –uns, voici quelques éclairages sur la finalité de notre association qui est de promouvoir la paix par le bien être relationnel : relation à soi (se sentir bien dans sa peau, équilibrer ses désirs pour être satisfait et positif, aimer sa vie & s’aimer soi-même, …), relation à l’autre (être soi-même face à l’autre, gérer le conflit interne des besoins d’être soi et d’être en relation, rester acteur dans la relation à l’autre, …), relation aux autres (prendre sa place dans la société et l’histoire de l’humanité, se sentir interdépendant et solidaire, apporter sa pierre dans la construction de la paix mondiale, ….).

 

Les Membres Adhérents de l’association poursuivent cette finalité dans leurs différentes activités individuelles ou de groupes. C’est un travail quotidien aussi silencieux que celui des fourmis. Adhérer à l’association est un moyen de garder les yeux rivés sur cette finalité et de prendre les moyens de progresser vers la paix. C’est aussi le moyen de trouver de l’aide quand la vie se fait dure et d’être soutenu. Bienvenue aux nouveaux Adhérents ! Bonne lecture et merci de nous partager vos réactions, vos idées, vos expériences, vos découvertes ! Bel été et à bientôt….

 

 

 

 

 


Ecrit par Les Membres du Conseil d'Administration , a 17:56 dans la rubrique "La lettre de l'asssociation:Rencontre".
Lire l'article ! (suite de l'article + 0 commentaires)


Articles suivants